Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 12:13

Bonjour

L’automne bat son plein de couleurs . La violence des tons et les contrastes de la palette du peintre « Dame Nature » m’époustoufle à m’en donner le tournis .

Oh ! secrets du mystère de ce piano enchanté de lumières du début novembre qui nous jette à la rétine ces notes colorées .

Emerveillé je suis, émerveillé je reste .

 

Bon week-end  

Repost 0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 22:11

« Le réel est tellement beau que je m’incline devant lui » nous a confié un jour notre ami Einstein . Hé bien moi , lorsque je fouine dans mes endroits sauvages où presque personne ne vient , je tombe en extase devant un pied de Nigelle de Damas enfouie dans un lacis d’orties et de salsepareilles . Éprise de liberté , pour assurer sa plénitude , elle affectionne les champs , les terrains vagues et rocailleux et également les bords de route de pleine campagne non fauchés par la civilisation dite en cœur de modernité .

C’est une simple annuelle de la famille des Ranunculaceae , tellement belle . Ses feuilles ciselées par les doigts de fée d’une dentellières de la cour des miracles des plantes me subjugue . Ne mangez pas ses graines , car pour défendre sa descendance elle les a imbibées de toxine . Contentez vous de gouttez des yeux le bleu clair de ses fleurs qui une fois fécondées deviennent capsules divines . Sa beauté vaut tous les feux d’artifice d’un 14 juillet orgueilleux orchestré par les hommes qui ne pensent qu’à se battre puis à parader . 

Je vous souhaite une bonne semaine . 

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 10:45

Le micro climat spécifique du pays mentonnais permet la culture de plein air des agrumes . C’est d’ailleurs le seul endroit de l’hexagone où c’est vraiment possible . La fête du citron chaque année fin février et début mars est là pour nous le confirmer  . Le citron de Menton est un délicieux agrume hélas en perdition . Sa culture n’est plus pratiquée depuis la fin des année 1970 , la rentabilité de la mondialisation du commerce oblige  . Dommage . Cependant pour celles et ceux qui ont l’occasion de venir en ce doux pays , il reste un jardin des agrumes , relique de ce brillant passé citronné . Vous y verrez toutes sorte de rutaceae : Citrus , Fortunella , Microcitrus , Eremocitrus et Poncirus en sont les principaux genre . Citrons , clémentines , kumquats , bergamotes , limes , limettes , mandarines , oranges , pamplemousses , pomelos , tangerines , combavas , yuzus et cédrats appartiennent à cette famille colorée rutaceae . La ville de Menton est très riche en jardins divers et très bien agencés .Hélas celui des agrumes me semble quelque peu délaissé et mériterait une remise en valeur de ce patrimoine végétal unique en France métropolitaine . Allez au travail messieurs les jardiniers de cette ville , la remise en état de votre jardin devient nécessaire et urgente pour stimuler votre fête annuelle des citrons venus d’Espagne et d’ailleurs .

Bon week-end . 

Repost 0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 22:32

La pointe Siricocca , enflammée de nuages ardents déchiquetés par un fort mistral , me regarde lézarder sur la plage du Fossan à Menton . L’imposante ligne de crête du Mont Agel engloutie de cumulo-nimbus  n’est plus qu’un amas de brume . La houle côtière creuse des abîmes de vagues fumantes nourricières de rivages . Le soleil orienté vers le couchant d’Ouest cristallise la mer dans un miroir d’argent .Ce paysage mille fois imprimé dans mon inconscient me subjugue .Cette beauté symbiose des éléments du vivant minéral associé au souffle des ténèbres invisibles surgissant de l’horizon me fascine . Le créateur malin de cette alchimie de vie qui grouille à l’infini est un sacré farceur . Sa marmite divine pleine d’idées incommensurables est un inépuisable festin de bonheur . Je mesure la chance inouïe qui m’est allouée de contempler ce mariage mer montagne . Oh ! Merci puissant hasard de la nécessité de vivre .

           

 

Repost 0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 21:39

Dansons la capucine à la mode côte d’azur . Ici , ces belles impératrices « cresson du Pérou » sont en valse permanente à trois couleurs dominantes tout au long de l’année botanique . Sur les bas côtés de la ligne de chemin de fer qui serpente en bord de mer de Nice à Vintimille , elles semblent naître sous le ballast des trains de la modernité , puis dévalent et finissent par dégouliner et plonger en eau bleue langoureuse de la méditerranée . Elles sont partout où la fraîcheur du sol le permet .

Elles se déclinent en jaune pépites d’or , en vermeil satiné et en pelure d’agrume orangée veloutée. Elles se balancent au moindre doux zéphyr et tournent en rond pour mieux capter la course de l’astre chaud . Elles enlacent et embrassent les cactus raquettes de tennis , puis se faufilent entre les tiges de salsepareilles . Elles sont heureuses d’admirer la méditerranée qui chante dans leur barbillon pour oiseau-mouche . Sur leur danse éternellement renouvelée elles oublient la rapidité des trains de la modernité qui chaque jour empiètent un peu plus leur domaine réservé . Dansons , dansons la capucine …

Je vous souhaite un bon samedi 10 mai 2014

Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 10:42

 

Non , ce n’est pas  « Quai des brumes » tourné sur le port du havre et sa célèbre réplique « t’as d’beaux yeux tu sais » que je me permets d’utiliser pour vous présentez les nouveaux jardins de Paillon à Nice . Ouvert au public depuis l’automne dernier , cette coulée de verdure est un franc succès pour les niçois . Un havre de calme , de paix et de grande joie pour les poulbots du sud .

Bravo à la ville de Nice pour l’effort accompli .Enfin un endroit autre que la promenade bétonnée des Anglais où l’on peut respirer . Sur ces 12 hectares reste à entretenir tout ce beau monde végétal de 1600 arbres , 6000 arbustes et 50 000 plantes vivaces brutalement déracinés de leur lieu de naissance et replantés là , à la hâte , afin de tenir les sacro-saints délais de travaux titanesques qu’il a fallu réaliser en si peu de temps .

Le miroir d’eau de 3000 m2 équipé de 128 jets et le plateau des brumes de 1400 m2 sont les clous de l’attractivité des lieux . Photographier des instants magiques de la simple vie au quotidien sur cette coulée verte pour bol d’air en cœur de ville est un enchantement qui vaut mieux que toutes les palmes d‘or du festival de Cannes . 

 

Je vous souhaite une bonne journée 

Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 16:45

Depuis plusieurs semaines , mon fleuve « La Charente » parfait bio-indicateur des précipitations pluvieuses des journées antérieures dort dans son lit majeur . Cependant il n’a pas sorti et tiré toutes les couvertures de sa haute couchette hivernale . Le spectacle est surprenant , ni par le débit , ni par les hauteurs d’eau , mais plutôt par sa durée . Je sais dans d’autres régions de notre belle France , de plus petits fleuves côtiers que le mien ont sorti leur artillerie lourde de fourniture du précieux liquide provoquant de dures épreuves aux habitants proche et situés dans ces lits majeurs . Une pensée profonde pour tous les naufragés de Bretagne , du pays Basque et de la région Provence Alpes Cote d’azur . Que veut dire lit majeur ? C’est la zone maximale des surfaces inondables lorsque qu’une rivière ou un fleuve est à son débit maximum . On appelle alors ceci une crue centenaire . La « Charente » cette année n’est pas dans ce cas là . Elle s’est située dans le cas d’une crue décennale très prolongée . Il est temps qu’elle retrouve son lit médian d’hiver normal afin de ressuyer les terres inondées . Hier après-midi , un soleil radieux nous a offert une belle journée d’accalmie . Ce qui m’a permis de goûter aux joies de ce spectrale que seule la Nature sait nous décrire dans sa complète poésie .

Et pour terminer un vieux dicton allemand :"Qui choisit le fleuve comme voisin ne doit pas être étonné quand le fleuve lui rend visite de temps en temps , comme le font les voisins"  

Bonne journée 

Repost 0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 22:13

Bonjour ,

Cet hiver , aucun répit de mauvais temps . Seuls certains soirs nous prodiguent de brefs rayons de clarté solaire . Ceux-ci sont rares mais incendiaires . Du coup , le trop plein du fleuve « La Charente » s’enflamme pour ma plus grande joie et en arrière fond les nuages s’embrasent pour me signifier que demain sera semblable à aujourd’hui c’est à dire encore un beau ciel gris souris enrichi de pluie . Je vous souhaite néanmoins un bon dimanche à guetter l'accalmie .

Repost 0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 23:06

Bonjour,

 

Parfois à la chandeleur comme cette année , l’hiver se meurt à petit feu mais peut  prendre un bref instant comme par miracle la vigueur d’un chandelier d’été au bord de l’eau . Les jours très courts s’essoufflent . Ils sont enfin derrière nous . L’inclinaison du soleil à l’horizon gagne peu à peu de l’altitude . Averses après averses , le fleuve a finit par sortir de son lit et emplit les prairies . Les buissons , à la faveur d’une fenêtre solaire dans un chaos de ciel enrubanné de gris nuages , fusent en ardente paille d’or . Un court instant la nature joue comme un peintre qui se délecte de couleurs sur sa toile suspendue au chevalet . En extase , je savoure ce rare spectacle où l’eau et la lumière se marient en spectre arc en ciel . J’ai seulement deux minutes , pas plus , pour capter ces images lors de ma promenade de ce soir là . Connaissant ces lieux par cœur , je cours à perdre haleine pour capter et emporter cette magique alchimie de lumière dans ma nouvelles boite à photos numériques que j’ai du mal à maîtriser . Les deux minutes se sont vite écoulées . Le soleil est à nouveau masqué d’une chape grise . Tout est redevenu noir et blanc .

(Il ne s'agit pas d'un étang mais d'une prairie inondée par le fleuve "La Charente)

Bonne semaine 

Repost 0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:54

Bonjour ,

S'ouvrir à la lumière , c'est s'ouvrir à la vie .

Or , en fin d’automne le soleil nous décline sa révérence plus proche de la ligne d’horizon que de celle du zénith .Et pourtant c'est le moment propice pour s'ouvrir à la lumière qui décroît . 

Petit avantage pour la capter sans risque de brûlure pour l’œil de l’objectif de l’appareil photographique numérique sans aucun filtre . La preuve par pixels interposés .

Recto et verso même heure à 30 secondes d'intervalle

 Bon dimanche 8 décembre 2013 

Repost 0

Présentation

  • : Regards croisés
  • Regards croisés
  • : Ma passion, c'est les plantes.Mes distractions sont les promenades à pieds à la campagne,en montagne et au bord de la mer.La lecture occupe aussi une bonne part de mon existence. Pour le reste, je photographie l'instant présent d'où le titre de ce blog : Regards croisés
  • Contact

*

Bonjour ,bienvenue chez Canardjaune

 

Recherche

Météo

Météo climatique de Canardjaune

"Pluie ou soleil il fait toujours beau

chez Canardjaune" 



                    

Archives

Biodiversité

   La luzerne,

 reine de la biodiversité

et grande amie des abeilles...