Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:05

A l’aube de la nuit des temps , les dieux Vulcain et Eole se levèrent à la frange du désert saharien . Compagnon associés , ils soulevèrent des tsunamis de nuages de sable et enjambèrent la méditerranée . Ces nuages cristaux de roches galopèrent sur les crêtes du Vésuve , du Stromboli et de l’Etna . Essoufflés par le voyage ils finirent par s’écraser sur la chaîne des volcans endormis d’Auvergne . Tout ce grand remue-ménage naturel donna un jour l’idée aux hommes d’imiter ces dieux chauffants et soufflants .

Alors naquirent des hommes de forge et de fonte qui construisirent d’immenses forges sombres et fonderies crasseuses dans lesquelles ils concoctèrent une soupe imitant le magma des gueules volcaniques . Ils fabriquèrent des moules de sable et y coulèrent cette fusion incandescente , potion magique à la mode Panoramix . Après le  refroidissement du gâteau moulé toutes sortes de lourds objets s’en dégagèrent . Ebarbés , rabotés , fraisés , alésés , tournés , tous ces objets usinés sensés améliorer le sort des humains , finirent par ressembler à l’image destructrices de leurs inventeurs hommes .

Ils devinrent objets de guerre : canons , boulets , obus qui servirent à conquérir la planète entière à l’aide de frégates de marine de guerre .Ainsi naquît «L’Hermione» frégate de la marine française. Petit à petit cette lourde industrie navale s’est pacifiée . Les chemins de fer grands consommateurs d’acier ont pris le relais . Puis plus légère l’automobile s’est régalée des restes des maîtres Vulcains car s’était sans compter sur l’industrie chimique des plastiques et résines qui prirent le relais . Comme la chaîne des Puys d'auvergne , les forges et fonderies entrèrent en sommeil .

Depuis , quelques rares petites unités subsistent ça et là et ce matin j’ai eu la chance d’en visiter une située sur ma petite commune charentaise de l’Isle d’Espagnac . Curieux destin pour cette fonderie car pour l’heure on y fabrique des canons . Oui , des canon fac-similés qui ne seront pas armes de guerre puisque l’usinage des fûts est volontairement incomplet . Ces canons vont prochainement équiper la réplique de l’Hermione qui renait à Rochefort . L’histoire guerrière et conquérante devient Histoire tout court pour nous rafraîchir la mémoire que les guerres ne sont pas un jeu mais une gangrène terrible maladie du genre humain . Gageons que cette copie Histoire de l’indépendance américaine nous permettra enfin un jour de devenir de vrais humains pacifiés

Repost 0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 20:35

Bonjour ,

 

«  Attendre d’être malade pour se soigner , c’est attendre d’avoir soif pour creuser un puit » nous dit un proverbe de chine . Ce week-end , les transports de bus de ma ville de province sont gratuits car il paraît que le seuil de respiration de l’air extérieur devient aussi pollué et dangereux que celui de nos habitations intérieures , pour nos frêles bronches . N’avons nous pas en ce domaine attendu la maladie chronique pour nous soigner ? Est-ce bien logique de nous culpabiliser à ne pas sortir du garage nos chères quatre roues motrices d’une tonne pour transporter 75 kilogrammes de muscles qui ne demandent qu’à se déplacer sur la plante des pieds ? Pendant le même laps de temps des milliers de camions au poids léger de 40 tonnes défilent sous nos yeux sans aucune restriction pour satisfaire le développement durable de notre consommation . Surtout ne pas provoquer de rupture d’approvisionnement de marchandises futiles dans nos hyper et super magasins dévoreurs de fée électricité . Il devient urgent de ne pas attendre d’avoir soif d’air pur . Notre mode d’échange et de développement mondialisé devient obsolète . C’est lui le vrai responsable de ce mal respiratoire qui nous ronge les bronchioles . La croissance à deux chiffres et même à un chiffre , c’est un culte d’église à réformer , sinon gare . Ici comme dans bien d’autres domaines de ce modèle économique il va falloir passer en croissance à chiffre zéro , n’en déplaise à nos décideurs du moment . Pour notre guérison et surtout celle de nos enfants , creuser un puit pour étancher notre soif de respiration de grand d’air pur , c’est la décroissance tout azimut qu’il va falloir affronter . Externaliser nos pollution chez nos amis de chine et d’inde , c’est un pis-aller . Cette pollution qui semble lointaine est à nos portes car notre Terre est minuscule pour sept milliards d’hommes qui aspirent au modèle économique ambiant chez nous . Réfléchissons vite , dame Nature ne peut plus satisfaire nos caprices . La maison brûle et nous sommes enfumés .

Bon week-end à tous .

Ces 2 photos datent de 2007 , la première au printemps à Courgeac en charente ( un vieux puit dans la cour de l'école) , la seconde en janvier à Ceillac dans les hautes-Alpes .Deux minuscules villages gorgés d'air pur .      

Repost 0
Published by Canardjaune - dans Environnement-écologie
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 22:06

Bonjour

« Avant l’heure c’est pas l’heure… » nous fredonne la chanson de Piaf . Oui , mais franchement cette année il est là , bien avant l’heure notre printemps adoré . Sans doute pour se faire pardonner de son absence de l’an passé . Au jardin toutes les fleurs printanières explosent . Je suis heureux du spectacle et vous ?

Bonne semaine

 

Repost 0
Published by Canardjaune - dans Jardin de canardjaune
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 21:05

Une fois encore le plateau d’Angoulême du haut de son rempart jette un regard courroucé sur les miasmes du peuple d’en bas . Le camembert bourgeois du savoir et du vouloir ne veut rien entendre ni lâcher au goupil de la raison du bas peuple de l’ombre . Mais quelle est donc cette histoire sans foi ni loi ? Oh rien de bien méchant . Suite au salon international de la Bande Dessinée , une simple fresque de peinture murale pour masquer un mur pisseux et laid à souhait vient de surgir route de Bordeaux à l’abri du soleil du rempart du Nord . Oh sacrilège ! un mur laid , ruine de l’époque industrieuse du port de l’Houmeau c’est pas beau quoique admis dans un périmètre classé nous assure la dame . Mais un mur peint pour dissimuler avant démolition cette ruine hideuse est-ce vraiment plus moche ? La loi c’est la loi , nous sommes ici dans un périmètre classé , depuis des décennies des chancres de bétons ont ici leur place , mais pas d’œuvre de K10 car cela risquerait de faire tache d’huile à l’acrylique . Et pourtant chère dame architecte des bâtiments de France , l’association angoumoisine K10 auteur de cette œuvre éphémère qui va disparaître sous les coups de joug de la réhabilitation de ce quartier à l’abandon a procédé de manière tout à fait légale . Une demande a été formulée à « Magélis » propriétaire peu capable de réhabilitation de ces lieux dégradés depuis plus de trente ans . Cette demande a été accordée .  Une autorisation au château des Valois , mairie d’Angoulême qui surveille les règles d’urbanismes a également donné son aval . L’association K10 , ayant franchi les murs de l’administration tatillonne , munie de ces deux feux vert s’est aussitôt mise à l’œuvre link à l’occasion du salon international de la BD 2014 . Hélas , trois fois hélas , les bâtiments de France fonctionnent à l’ancienne . Ils leur faut un temps mûrissant pour trancher dans le vif des sujets délicats du beau et du moins beau pour le bien être de la sensibilité de l’œil . N’ayant pas été consultée , piquée dans son amour propre , la dame des bâtiments de France et surtout de la Navarre ancienne , excellente fonctionnaire d’état relance la machine administrative qui lui donnera raison pour faire effacer ce graff avant démolition , c’est sûr , car la loi c’est la loi . 

Bonne semaine 
Repost 0
Published by Canardjaune - dans Murs peints
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 10:23

Monsieur Printemps souffle à la dernière porte de l’hiver et lui demande de déguerpir . Pour autant Monsieur Hiver qui a un gros chagrin cette année et ne cesse de pleurer ne veut pas partir . Ses larmes coulent à flots continus dans son torrent tristesse . Monsieur Printemps s'interroge sur la douleur et l'accablement de monsieur Hiver . "Je n'ai pas réussi" -lui répond-t-il ,"a donner de bons froids pour stimuler la vigueur des plantes lors de ta belle saison quand tu vas me relayer . " Ne t'inquiète pas lui rétorque monsieur Printemps , tu as raté ce relais de la course du temps pour madame Terre , mais je vais tâcher de rattraper ce loupé " . D'un geste noble de sportif accompli monsieur Printemps lui offre quelques fleurettes colorées pour le consoler " Tiens "- lui dit-il , "emporte les vers le grand nord pour réparer ta mélancolie et reviens nous en forme pour l’année prochaine ".

Bonne journée 

Repost 0
Published by Canardjaune - dans Jardin de canardjaune
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 16:45

Depuis plusieurs semaines , mon fleuve « La Charente » parfait bio-indicateur des précipitations pluvieuses des journées antérieures dort dans son lit majeur . Cependant il n’a pas sorti et tiré toutes les couvertures de sa haute couchette hivernale . Le spectacle est surprenant , ni par le débit , ni par les hauteurs d’eau , mais plutôt par sa durée . Je sais dans d’autres régions de notre belle France , de plus petits fleuves côtiers que le mien ont sorti leur artillerie lourde de fourniture du précieux liquide provoquant de dures épreuves aux habitants proche et situés dans ces lits majeurs . Une pensée profonde pour tous les naufragés de Bretagne , du pays Basque et de la région Provence Alpes Cote d’azur . Que veut dire lit majeur ? C’est la zone maximale des surfaces inondables lorsque qu’une rivière ou un fleuve est à son débit maximum . On appelle alors ceci une crue centenaire . La « Charente » cette année n’est pas dans ce cas là . Elle s’est située dans le cas d’une crue décennale très prolongée . Il est temps qu’elle retrouve son lit médian d’hiver normal afin de ressuyer les terres inondées . Hier après-midi , un soleil radieux nous a offert une belle journée d’accalmie . Ce qui m’a permis de goûter aux joies de ce spectrale que seule la Nature sait nous décrire dans sa complète poésie .

Et pour terminer un vieux dicton allemand :"Qui choisit le fleuve comme voisin ne doit pas être étonné quand le fleuve lui rend visite de temps en temps , comme le font les voisins"  

Bonne journée 

Repost 0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 22:13

Bonjour ,

Cet hiver , aucun répit de mauvais temps . Seuls certains soirs nous prodiguent de brefs rayons de clarté solaire . Ceux-ci sont rares mais incendiaires . Du coup , le trop plein du fleuve « La Charente » s’enflamme pour ma plus grande joie et en arrière fond les nuages s’embrasent pour me signifier que demain sera semblable à aujourd’hui c’est à dire encore un beau ciel gris souris enrichi de pluie . Je vous souhaite néanmoins un bon dimanche à guetter l'accalmie .

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 22:19

Bonjour,

             

Nos amis de Météo France ne sont pas au chômage avec ces coups de mer , coups de vent , débordements de rivières et de fleuves . Et à chaque nouvelles intempéries qu’ils nous prédisent , s’ensuivent  nouveaux dégâts ici et là . Hélas , le jardin de Canardjaune n’est pas épargné . Pour l’anniversaire de mes 40 ans , j’avais semé un marron glané au cours d’une promenade . Celui-ci après 24 ans commençait à devenir un grand et beau marronnier . Mais c’était sans compter sur une bourrasque de fin juillet 2013 . En une fraction de seconde , le bel arbre a perdu de sa superbe . Une branche charpentière a cédé face aux assauts répétés du vent , le tronc ouvert à vif , le cœur de l’arbre s’est mis pleurer . Vingt quatre années de patience réduites à zéro pour un banal fort coup de tabac de mauvais fumeurs de bouffée d’air pur . La semaine dernière à la faveur d’une brève accalmie entre pluies monotones et continues j’ai dû me résoudre à couper ce bel arbre agonisant . Mais il ne faut jamais abdiquer face à une défaite . Aussi ce jour , comme j’avais un palmier « Chamærops » de semis naturel sous la main ( merci aux oiseaux du jardin futés semeurs de verdure à cueillir  ) , profitant d’une belle éclaircie rare et précieuse de février , au pied de mon ex-marronnier , j’ai planté mon nouvel hôte du jardin . Le roi marronnier est mort , vive le nouveau roi Chamærops . Je lui souhaite belle et longue vie à affronter les affres du temps . 

Bon mercredi 12 février 2014 

Repost 0
Published by Canardjaune - dans Jardin de canardjaune
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 11:24

Bonjour,

 

A la faveur d'un hiver moribond , mort né dans l’œuf de la dernière mauvaise couvée d’automne , nos petites fleurettes au jardin en profite pour se faire belles avant de se faire la belle à la naissance de l’été prochain . Violettes en satin bleu roi, primevères en taffetas de coton jaune chamois et soucis en toile de jean orange fine toile chipie sans tracas n’ont même pas attendu le retour des premières grues cendrées déjà en partance pour le grand nord de l’Europe . Mardi 4 février 2014 , un premier groupe toutes rémiges dehors , sans aucun doute guidé par un GPS à l’allure de compteur Geiger , a profité des violents courants d’air de sud pour se faire la malle plus aisément vers le cap nord . Comme diraient nos anciens il n’y a plus saison , car nous avons crevé le plafond de la voie lactée .

 

Photos réalisées dans le jardin de Canardjaune le jour de la chandeleur .

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et un dimanche enchanté .

Repost 0
Published by Canardjaune - dans Jardin de canardjaune
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 23:06

Bonjour,

 

Parfois à la chandeleur comme cette année , l’hiver se meurt à petit feu mais peut  prendre un bref instant comme par miracle la vigueur d’un chandelier d’été au bord de l’eau . Les jours très courts s’essoufflent . Ils sont enfin derrière nous . L’inclinaison du soleil à l’horizon gagne peu à peu de l’altitude . Averses après averses , le fleuve a finit par sortir de son lit et emplit les prairies . Les buissons , à la faveur d’une fenêtre solaire dans un chaos de ciel enrubanné de gris nuages , fusent en ardente paille d’or . Un court instant la nature joue comme un peintre qui se délecte de couleurs sur sa toile suspendue au chevalet . En extase , je savoure ce rare spectacle où l’eau et la lumière se marient en spectre arc en ciel . J’ai seulement deux minutes , pas plus , pour capter ces images lors de ma promenade de ce soir là . Connaissant ces lieux par cœur , je cours à perdre haleine pour capter et emporter cette magique alchimie de lumière dans ma nouvelles boite à photos numériques que j’ai du mal à maîtriser . Les deux minutes se sont vite écoulées . Le soleil est à nouveau masqué d’une chape grise . Tout est redevenu noir et blanc .

(Il ne s'agit pas d'un étang mais d'une prairie inondée par le fleuve "La Charente)

Bonne semaine 

Repost 0

Présentation

  • : Regards croisés
  • Regards croisés
  • : Ma passion, c'est les plantes.Mes distractions sont les promenades à pieds à la campagne,en montagne et au bord de la mer.La lecture occupe aussi une bonne part de mon existence. Pour le reste, je photographie l'instant présent d'où le titre de ce blog : Regards croisés
  • Contact

*

Bonjour ,bienvenue chez Canardjaune

 

Recherche

Météo

Météo climatique de Canardjaune

"Pluie ou soleil il fait toujours beau

chez Canardjaune" 



                    

Archives

Biodiversité

   La luzerne,

 reine de la biodiversité

et grande amie des abeilles...